Je veux vous parler de l'arme de demain
Enfantée du monde, elle en sera la fin
Je veux vous parler de moi
De vous
Je vois à l'intérieur des images, des couleurs
Qui ne sont pas à moi, qui parfois me font peur
Sensations, qui peuvent me rendre fou

Nos sens sont nos films
Nos pauvres marrionnettes
Nos sens sont les chemins qui mènent droit à nos têtes

La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur juste à côté du cœur
La bombe humaine
C'est toi, elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin
C'est la fin
La fin
La fin
La fin

Mon père ne dort plus sans prendre ses calmants
Maman ne travaille plus sans ses excitants
Quelqu'un leur vend
De quoi tenir le coup

Je suis un électron bombardé de protons
Le rythme de la ville, c'est ça mon vrai patron
Je suis chargé
D'électricité

Si par malheur au cœur de l’accélérateur
J'rencontre une particule qui mène aux allumeurs

Oh non!
Faudrait pas que j'me laisse aller
Faudrait pas que j'me laisse aller
Faudrait pas que j'me laisse aller, laisse, laisse, laisse

La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur juste à côté du cœur
La bombe humaine
C'est toi, elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin

c'est la la bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur juste à côté du cœur
La bombe humaine
C'est toi, elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin
C'est la bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur juste à côté du cœur
La bombe humaine
(C'est toi, elle t'appartient)
(Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin)
(C'est la bombe humaine)
(Tu la tiens dans ta main)
(Tu as l'détonateur juste à côté du cœur)
(La bombe humaine)
(C'est toi, elle t'appartient)
(Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin)
(C'est la bombe humaine)
(Tu la tiens dans ta main)
(Tu as l'détonateur juste à côté du cœur)
(La bombe humaine)
(C'est toi, elle t'appartient) c'est toi, c'est toi 
(Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin) c'est toi, c'est nous

La bombe humaine
Tu la tiens dans ta main
Tu as l'détonateur juste à côté du cœur
La bombe humaine
C'est toi, elle t'appartient
Si tu laisses quelqu'un prendre en main ton destin
C'est la (fin!)
Written by Jean-Louis Aubert, Corine Marienneau, Richard Kolinka, Louis Laurent Bertignac • Copyright © Universal Music Publishing Group

Téléphone, La Bombe Humaine

Ella, elle l'a, France Gall

On m'a vu dans le Vercors
Sauter à l'élastique
Voleur d'amphores
Au fond des criques
J'ai fait la cour à des murènes
J'ai fait l'amour, j'ai fait le mort
T'étais pas née


À la station balnéaire
Tu t'es pas fait prier
J'étais gant de crin, geyser
Pour un peu je trempais
Histoire d'eau

La nuit je mens
Je prends des trains à travers la plaine
La nuit je mens
Je m'en lave les mains
J'ai dans les bottes des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho

J'ai fait la saison
Dans cette boîte crânienne
Tes pensées
Je les faisais miennes
T'accaparer seulement t'accaparer
D'estrade en estrade
J'ai fait danser tant de malentendus
Des kilomètres de vie en rose

Un jour au cirque
Un autre à chercher à te plaire
Dresseur de loulous
Dynamiteur d'aqueducs

La nuit je mens
Je prends des trains à travers la plaine
La nuit je mens
Effrontément
J'ai dans les bottes des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho

On m'a vu dans le Vercors
Sauter à l'élastique
Voleur d'amphores
Au fond des criques
J'ai fait la cour à des murènes
J'ai fait l'amour j'ai fait le mort
T'étais pas née

La nuit je mens
Je prends des trains à travers la plaine
La nuit je mens
Je m'en lave les mains
J'ai dans les bottes des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho
Où subsiste encore ton écho


La nuit je mens
Je prends des trains à travers la plaine
La nuit je mens
Je m'en lave les mains
J'ai dans les bottes des montagnes de questions
Où subsiste encore ton écho


Written by Alain Bashung, Edith Fambuena, Jean Marie Fauque, Jean-Louis Pierot • Copyright © Universal Music Publishing Group

J't'emmène au vent
Louise Attaque
Allez viens, je t'emmène au vent
Je t'emmène au dessus des gens
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu te ramènes devant
Que tu sois là de temps en temps
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu m'appelles plus souvent
Que tu prennes parfois le'devant
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu sois celle que j'entends
Allez viens, je t'emmène au dessus des gens
Et je voudrais que tu te rappelles notre amourette éternelle
Artificielle
Hey, je voudrais que tu te ramènes devant
Que tu sois là de temps en temps
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu te ramènes devant
Que tu sois là de temps en temps
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu te ramènes devant
Que tu sois là de temps en temps
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu te ramènes devant
Que tu sois là de temps en temps
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu te ramènes devant
Que tu sois là de temps en temps
Et je voudrais que tu te rappelles, notre amour est éternel, et pas
Artificiel, je voudrais que tu te ramènes devant
Que tu sois là de temps en temps
Et je voudrais que tu te rappelles notre amourette éternelle
Artificielle


Songwriters: Robin Feix / Alexandre Margraff / Gaetan Roussel / Arnaud Samuel
J't'emmène au vent lyrics © Sony/ATV Music Publishing LLC, Delabel Editions


Je n'ai pas peur de la route
Faudrait voir, faut qu'on y goûte
Des méandres au creux des reins
Et tout ira bien
Le vent l'emportera

Ton message à la grande ourse
Et la trajectoire de la course
A l'instantané de velours
Même s'il ne sert à rien

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

La caresse et la mitraille
Cette plaie qui nous tiraille
Le palais des autres jours
D'hier et demain

Le vent les portera

Génétique en bandoulière
Des chromosomes dans l'atmosphère
Des taxis pour les galaxies
Et mon tapis volant dis?

Ce parfum de nos années mortes
Ceux qui peuvent frapper à ta porte
Infinité de destin
On en pose un, qu'est-ce qu'on en retient?

Le vent l'emportera

Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

French is cool

copyright © French is cool

         Juliette Katz- Tout le monde
J'aimerais que le blanc connaisse le noir
Et que tu connaisses l'espoir.
J'aimerais que la guerre connaisse la défaite
Et que Johnny connaisse ma tête.

J'aimerais que les beaux se fassent les moches
Et que les riches me remplissent les poches,
Et que le président pense à moi vraiment
Qu'il fasse ce qu'il dit serait suffisant

J'aimerais que tu saches comment je pense,
Qu'il suffirait d'un peu de bon sens,
Pour que l'on se mette à creuser sa bulle
Sans avoir peur d'être ridicule.


J'aimerais que tout le monde connaisse tout le monde ;
On s'ignore avec élégance ne rentrons pas dans cette mouvance.
J'aimerais que tout le monde connaisse tout le monde
Avec un peu d'effort on pourrait presque être d'accord.
J'aimerais que la foule nous crie son silence
Et que ses cries aient une résonnance.

J'aimerai que vieillir rime avec caresse
Et que douceur rime avec mes fesses.
J'aimerais que ma bouche connaisse ta peau
Et qu'elle soit douce comme celle de Di Angelo
Je voudrais réveiller ces gens endormis ;
Qu'ils sortent de leur nuit plus vite qu'aujourd'hui ;
Qu'ils lèvent leur nez de derrière leur écran
Au lieu de s'abrutir et perdre leur temps.
J'ai pas envie d'attendre que tout pète
Faut dire ce que j'ai dans la tête

J'aimerais que tout le monde connaisse tout le monde ;
On s'ignore avec élégance ne rentrons dans cette
mouvance.
J'aimerais que tout le monde connaisse tout le
monde ;
Avec un peu d'effort on pourrait presque être d'accord.
Entre nous je crois que je rêve debout
Ce monde-là n'existe que dans ma tête

Oui et moi au ciné je m'en fou
Je m'entête je répète je répète
J'aimerais que tout le monde connaisse tout le monde

On s'ignore avec élégance ; ne rentrons pas dans cette mouvance.
J'aimerais que tout le monde connaisse tout le monde ;
avec un peu d'efforts on pourrait presque être d'accord.
J'aimerais que tout le monde connaisse tout le monde ;

On s'ignore avec élégance ne rentrons dans cette mouvance.
J'aimerais que tout le monde connaisse tout le monde
avec un peu d'efforts on pourrait presque être d'accord.